Pourquoi l'Accueil Saint François

Voici comment une sœur parle de la mission. C’était en 2007, mais l’esprit reste le même :

Aimer : re-cueillir l’autre au plus profond de soi. L’accueillir non comme un mendiant, mais comme un roi. Ne plus le considérer comme un étranger mais comme son propre cœur. « Mon frère, c’est ma vie. » Puis-je le dire en vérité ? (dans le livre « coups d’aile » écrit par un ermite)

Voilà une radicalité qui peut faire peur : l’autre, tout autre est mon frère, « ma vie » ?

Pointe la peur de se perdre, la peur de se nier, voire la peur de se renier peut-être ? Néanmoins, n’est-ce pas l’appel premier et essentiel où s’inscrit toute consécration ?

L’expérience unique, vitale, fondatrice d’être aimé(é), pardonné(e), sauvé(e) en Christ, Fils bien aimé du Père, ouvrant à la vie dans l’Esprit, cette expérience n’est jamais close sur elle-même. Au contraire, toute visite (visitation)du Tout Autre est envoi vers l’autre… chaque rencontre peut-être révélation, présence, ouverture… à Dieu.

L’ouverture à l’autre est l’espace de la consécration.

Appel et invitation de chaque jour… marche vers l’autre, marche avec l’autre, marche pour l’autre, marche par l’autre… pour reconnaître que nous somme précédés, accompagnés, attendus tout au long du chemin.

Un Autre, en l’autre et par l’autre me saisit. La Bonne Nouvelle est là… dans l’enthousiasme d’une rencontre impromptue tout comme dans le partage du quotidien. Dans les mots lourds de la vie et de la vaisselle faite ensemble.


Accueillir l’autre… et se laisser accueillir par lui. Veiller à ne pas avoir ma main mise sur lui, sur elle, même sous des dehors voulant légitimement l’aider… et réciproquement se laisser accueillir sans « se perdre ».

Oui, l’autre est autre, en son mystère, en son unicité irréductible… Au service de cette personne au nom de ma foi, c’est lui, c’est elle, en toute son humanité que je reconnais…

Un Autre se tient au milieu de nous, que je suis parfois seule à nommer mais pas toujours…

Oui, c’est dans cet « entre nous », de personne à personne, dans l’exigence de la rencontre, dans cette vérité balbutiée de la présence offerte que nous nous ouvrons mutuellement à la foi, à l’espérance, à la charité.

Voilà un peu ce que nous découvrons, ce que nous vivons à la Maison Saint François.

Un hébergement social (pour des hommes* sans logement), un chantier d’insertion au sein d’un gîte d’étape (pour des hommes et des femmes sans travail), une communauté de 5 sœurs salariées et bénévoles, plus 3** autres salariés permanents et une dizaine de bénévoles…

 

Un cadre professionnel, un lieu de vie, une maison…

Afin que chacun grandisse dans sa vocation d’homme, de femme,

Par le compagnonnage et les rencontres,

Où nous nous étonnons les uns les autres,

Où nous apprenons tant les uns des autres,

Car, de traversées en passages, d’errances en exodes, nous aimons… comme Il nous a aimés…

Ensemble, appelés à aimer… chemin pascal : mon frère, c’est ma vie, n’est-ce pas ?

 

Sœur Corinne T

Février 2007

 

* Aujourd’hui, ce sont des femmes

** Aujourd’hui, 2 salariés

Nous contacter


 

Accueil Saint François 6 rue Saint Mayol 43 000 LE PUY EN VELAY

gite.stfrancois@wanadoo.fr            04 71 05 98 86